You are currently viewing Nouveautés Angers – octobre 2021

Nouveautés Angers – octobre 2021

Premier sang, Amélie Nothomb

Sous l’égide de Sacha Guitry, avec cette phrase amusante : « Mon père est un enfant que j’ai eu quand j’étais petit », l’autrice belge entreprend de dresser le portrait de son père. Avec une distance pudique et beaucoup d’humour, elle raconte l’enfance de Patrick Nothomb avec ses grands-parents maternels, l’amour qu’il éprouve pour une mère aussi belle que froide, ses vacances dans le château des Ardennes tout droit sorti d’un conte de Perrault, ses amitiés, ses amours et son premier poste de consul au Congo. Un hommage, à hauteur d’enfant, à cet homme courageux !

Source : SLB

Le fils de l’homme, Jean-Baptiste Del Amo

Le père est parti. Depuis, la mère, courageuse, travaille dans une cantine d’entreprise à l’autre bout de la ville et fait des ménages dans une école en fin d’après-midi. L’enfant prend soin d’elle. Ils vivent une relation fusionnelle. Jusqu’au jour où l’homme réapparait. La femme, enceinte d’un autre, accepte de redonner une chance à leur cellule familiale brisée. Tous les trois s’installent dans une maison isolée, sans aucun confort, à la montagne. Entre une nature inhospitalière et des liens complexes, l’auteur met en place un huis clos étouffant où la violence des rapports est souvent insoutenable. Fascinant ! Prix du Roman Fnac 2021. Source : SLB

Klara et le soleil, Kazuo Ishiguro

Klara est une AA, une Amie Artifi cielle, un robot de pointe ultraperformant créé spécialement pour tenir compagnie aux enfants et aux adolescents. Klara est dotée d’un extraordinaire talent d’observation, et derrière la vitrine du magasin où elle se trouve, elle profite des rayons bienfaisants du Soleil et étudie le comportement des passants, ceux qui s’attardent pour jeter un coup d’oeil depuis la rue ou qui poursuivent leur chemin sans s’arrêter. Elle nourrit l’espoir qu’un jour quelqu’un entre et vienne la choisir. Lorsque l’occasion se présente enfin, Klara est toutefois mise en garde : mieux vaut ne pas accorder trop de crédit aux promesses des humains… Source : Babelio

 Revenir à toi, Léonor de Récondo

Enfant, la narratrice a toujours connu sa mère dépressive. Du jour au lendemain, quand Magdalena a atteint l’adolescence, la mère, Apollonia, a tout bonnement disparu. Trente ans plus tard, voilà que Magdalena, qui a réussi à sublimer son chagrin par le théâtre, est devenue une actrice renommée. Elle reçoit un jour des nouvelles de la disparue… Un texte sensible et délicat sur un passé traumatique familial généré par l’histoire. Par l’auteur de  »Manifesto » (Prix CCGPF cheminots du deuxième roman 2014).

Source : SLB

True storyKate, Reed Petty

Alice, 26 ans, est obnubilée par ce qui s’est passé lors de cette soirée estivale de 1999, autrement dit, il y a une dizaine d’années. Ivre morte, deux garçons la raccompagnent en voiture. Ils disent l’avoir violée. Construit à la manière d’un puzzle, adoptant tour à tour des formes littéraires variées (romanesque, épistolaire, théâtrale, etc.), d’un point de vue à l’autre (celui des deux adolescents, d’Alice ou encore de son amie), le roman dévoile peu à peu les conséquences et la puissance d’une rumeur. Qu’est-ce qui fait le plus mal dans cette affaire ? Est-ce le viol en lui-même, l’absence de souvenir ou les « on-dit » ? Un roman brillant !

Source : SLB

La volonté, Marc Dugain

L’auteur écrit sur son père décédé il y a 30 ans. Fils d’un ancien combattant de la grande guerre, taiseux et absent, et d’une mère dont le sacrifice durant la guerre ne sera jamais reconnu, « il » (ce père jamais nommé) aura toute sa vie repoussé les nombreux obstacles à ses ambitions. Handicapé dès l’âge de 15 ans par la polio qui lui fera perdre l’usage d’une jambe, il s’acharne à accomplir un destin sans concession. Avec tendresse et pudeur, M. Dugain inscrit l’histoire de son père dont il admire la volonté, dans l’Histoire de France du XXe siècle. Son style minimaliste n’éteint en rien ce récit humble et beau.

Source : SLB

Le voyage dans l’Est, Christine Angot 

Dans ce roman, Christine Angot se remémore son adolescence, son amour impossible pour un père incestueux, son mariage avec Claude et toutes ses souffrances. Un livre qui dit la douleur, le traumatisme et la solitude inhérente d’une femme abusée, bannie, annulée. Un livre courageux ! 

Source : SLB

Rien ne t’appartient,  Nathacha Appanah

Tara vient de perdre son mari et traverse le deuil dans la dépression. La visite du fils de son mari la plonge dans les souvenirs de sa vie passée, dans un pays qu’on devine entre l’Inde et le Pakistan, où elle dansait le Bharatanatyam jusqu’à ce que sa famille soit assassinée, pour des motifs religieux et politiques. Alors qu’elle avait fini par occulter totalement cette vie d’avant, le chagrin l’oblige à renouer avec celle qu’elle était. C’est un roman dédié au souvenir et à la quête identitaire, dont la poésie centrée sur la sensorialité exotique vient compenser une narration parfois opaque.

Source : SLB